Les habitudes et les émotions

 

Les habitudes et les émotions

Les émotions sont-elles bonnes ou mauvaises? En fait, les émotions en lien avec les fonctions cérébrales sur le plan neurobiologique et neurophysiologique renforcent chimiquement quelque chose dans la mémoire à long terme. Elles sont le processus chimique permettant de renforcer l’impact d’une expérience. Nous nous rappelons les choses qui sont les plus exacerbées et les plus émotionnelles.

«Comme si c’était hier»

Par exemple, si vous pensez à une expérience marquante comme votre première rencontre amoureuse; la vision de votre enfant naissant; la réception de votre diplôme; l’annonce, par votre patron, de votre mise à pied; même l’endroit exact où vous étiez quand vous avez appris la nouvelle du 11 septembre 2001, ou la dernière fois que vous avez quitté votre maison que vous adoriez, vous pouvez sentir certaines émotions remonter en vous. Nous disons parfois: «Je m’en rappelle comme si c’était hier.» Cette expression est juste, car dans la mémoire émotionnelle, c’est comme si tout ça s’était passé hier et tout l’effet peut être vécu dans le corps, par les sensations.

Tout est émotionnel

En fait, tout ce qui existe comporte une dimension émotionnelle. Dans la réalité, on ne peut pas vraiment dire que nous voyons objectivement le monde tel qu’il est. Nous n’évaluons rien tout à fait objectivement, car notre perception des choses se fond sur nos expériences et nos émotions antérieures.

Nous analysons chaque situation afin de déterminer si elle nous est familière, et ce sentiment devient ensuite le moyen grâce auquel nous pouvons prédire un évènement à venir. Nous écartons ou rejetons automatiquement tout ce qui est dénué d’émotion, parce que nous ne sommes pas en mesure de le comprendre.

Dans la fonction cérébrale du cerveau, l’hypothalamus est comme une micro-usine produisant certaines substances chimiques correspondant à certaines émotions. On peut en déduire qu’une substance chimique est associée à chaque émotion et que son absorption par les cellules de notre corps suscite la perception de cette émotion.

Changer ses habitudes

Quand l’expérience est répétitive et que nous faisons la même chose à maintes reprises, ceci facilite le processus d’apprentissage. Cette chose répétée (agréable ou désagréable) commence alors à devenir automatique. Elle devient familière, facile, naturelle et subconsciente. Par la connaissance de soi, nous pouvons transformer nos schémas émotionnels, qui sont devenus automatiques, par de nouvelles habitudes! Ainsi, nous changeons la réaction biochimique dans le cerveau et nous nous créons avec conscience!

 Chronique900x100

Partager avec vos amis...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Les commentaires sont fermés.