La souffrance et la résilience

 

La souffrance et la résilience

L’être humain cherche à fuir la souffrance parce que celle-ci réveille beaucoup de peurs. Cette peur de souffrir est en effet la plus grande souffrance de l’humanité. Nous cherchons différents moyens de nous «débarrasser» de la souffrance; nous sommes obsédés par l’idée de l’arrêter. D’ailleurs, si vous lisez ces lignes, c’est parce que vous désirez aussi arrêter de souffrir.

Ce qui est ironique, c’est que la souffrance humaine est une réalité présente à chaque moment de notre existence. Que nous soyons homme ou femme, jeune ou vieux, grand ou petit, la souffrance fait partie de notre vie et de notre quotidien.

Différents niveaux de souffrance

Nous vivons la souffrance à trois niveaux différents: dans notre corps physique, dans notre cœur et dans notre tête. La souffrance se manifeste d’une façon différente à chaque niveau et affecte les deux autres niveaux. Lorsque je souffre dans mon corps (j’ai mal au genou), ceci peut me faire souffrir dans mon cœur (mes émotions) et dans ma tête (mes pensées). Si ce sont mes pensées qui sont souffrantes (je ressens de l’inquiétude, par exemple), elles peuvent réveiller une souffrance dans mon cœur (comme la peur) et dans mon corps (je ressens une fatigue). Lorsque je souffre dans mon cœur (exemple: je me sens rejeté), ceci peut réveiller une souffrance dans ma tête (exemple: pensées de désespoir) et dans mon corps (exemple: maladie). Comme une réaction en chaîne, notre souffrance à un niveau engendre également une souffrance aux autres niveaux de notre être. Nous sommes un TOUT.

Résilience ou l’art de rebondir

La définition de la résilience provient de la physique. C’est l’aptitude d’un corps à résister aux pressions et à reprendre sa structure initiale. En psychologie, la résilience est la capacité à vivre, à réussir, à se développer en dépit de l’adversité. Le journal d’Anne Frank ou la vie de Nelson Mandela sont des exemples célèbres de résilience.

Nous possédons tous en nous cet art de rebondir face au lot de souffrances que notre humanité peut nous apporter. Cette force fait partie de notre nature profonde qui est puissance, amour et joie. Pour y accéder, la connaissance de soi reste un outil puissant, car elle nous permet de comprendre nos souffrances et de reprendre le pouvoir sur notre vie… c’est aussi ça, l’art de rebondir.

 Chronique900x100

Partager avec vos amis...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Les commentaires sont fermés.