Cultiver l’ADN du bonheur

 
 

Cultiver l’ADN du bonheur

Paru dans la revue Mieux-Être, no. 82, août 2016

Nous désirons tous vivre heureux! En même temps, nous avons tendance à idéaliser l’état du bonheur et cherchons une recette magique à notre condition humaine. Nous ne savons pas comment habiter notre réalité tout en étant dans la paix qui insuffle le bonheur. Nous avons tendance à vouloir fuir nos états à la recherche d’un idéal. C’est cette même idéalisation qui nous donne l’impression que le bonheur est inatteignable et nous devenons piégés dans un monde d’illusion et de déception.
 

De l’illusion à la clarté

Dans les enseignements bouddhistes, nous découvrons que le chemin du bonheur est une aventure qui vise l’union entre l’esprit et le cœur, entre le monde extérieur et le monde intérieur. En fait, dans un sens, nous avons accès au bonheur à chaque instant, ceci dépend de notre regard, de nos sentiments et de nos pensées.

Sans le réaliser, nous vivons dans des mondes parallèles, c’est-à-dire qu’il y a une réalité extérieure, ce que nous voyons, et une autre réalité intérieure, ce que nous ressentons. Deux mondes qui se côtoient en parallèle à chaque instant. Ce qui est fascinant, c’est d’observer qu’il peut y avoir deux personnes qui se trouvent au même endroit et au même moment, dans la même réalité physique, mais que leur réaction à la situation sera complètement différente. Ceci dépend de leur monde intérieur, ce qui aura une grande influence sur leur perception du monde extérieur et ainsi générer leurs pensées et leurs réactions. D’un point de vue, leur réalité est vraiment celle de deux mondes et elle est légitime dans les deux sens. Elle reflète la réalité du regard-sentiment-pensée de chacun et non de la réalité ultime.

Alors, dans ce sens, ne trouvez-vous pas que le bonheur est une question de perception dépendamment de notre réalité intérieure dans le moment présent? Le monde est notre reflet!
 

L’état de pleine conscience

Je crois profondément que tout se joue à chaque instant et que nous sommes sur terre pour vivre des expériences de toutes sortes, agréables ou désagréables. Ce qui en fait la différence, c’est de quelle façon nous les accueillerons et ce que nous ferons avec. Je crois aussi que nous avons le libre arbitre, et justement, libres de choisir comment nous vivons nos expériences. Dans la réalité de celles-ci, avec la connaissance de soi et de son monde intérieur, nous développons la capacité d’harmoniser les deux mondes, extérieur et intérieur, et ainsi de cultiver le bonheur ou le malheur!

Un jour, un jeune homme demanda à Bouddha : « Qui est le plus heureux dans ce monde? » Bouddha lui répondit très brièvement ceci : « Quelqu’un qui se concentre dans l’action accomplie en pleine conscience trouve du bonheur. »

L’état de la pleine conscience est l’harmonie entre le monde extérieur et le monde intérieur par le regard, le sentiment et la pensée. Il est fantastique de réaliser qu’en transformant l’environnement de notre monde intérieur, nous nous transformons et notre perception sur le monde extérieur se transforme également. En plus, la science nous démontre que cet état de pleine conscience est aussi présent dans nos cellules. Par l’harmonie de ce qui est en dehors et ce qui est en dedans, nous avons accès à cet état de bonheur à chaque instant, c’est à nous de le choisir et de le cultiver!
 

Le pouvoir de la création et l’ADN

Par les recherches et les études scientifiques, nous avons à peine commencé à percer le pouvoir de notre génétique. Tout est codé dans l’ADN. Depuis quelques années, la science nous indique que l’essentiel se trouve peut-être au-delà de la génétique, dans l’épigénétique. L’épigénétique nous démontre que 98 % de nos gènes sont influencés et peuvent se modifier en fonction de notre environnement direct.

Gustavo Turecki, M.D., Ph. D., chercheur de l’Institut Douglas, en 2009, a été nommé Scientifique de l’année par Radio-Canada pour ses travaux sur l’épigénétique qui ont prouvé de façon spectaculaire que l’environnement a une influence sur la santé mentale et physique. Nous ne sommes pas victimes de notre héritage, car ces recherches nous indiquent qu’en changeant d’environnement, ceci a une influence sur nos cellules et peut modifier le fonctionnement des gènes hérités à la naissance. Tout ce qui fait partie de notre l’environnement, autant la nourriture que l’on ingère, l’air que l’on respire, les câlins que l’on reçoit, les pensées que l’on cultive, les émotions que l’on vit, ont le pouvoir d’activer une série d’interrupteurs qui mènent à la transformation. C’est une découverte extraordinaire qui nous ouvre la porte à notre pouvoir de transformation et de création dans la conscience.

Ces découvertes mettent de la lumière également sur d’autres recherches en lien avec la mémoire de l’eau. Par exemple, celle de Dr Emoto qui nous montre comment les cristaux d’eau sont sensibles à l’effet de leur environnement. Leurs structures se modifient par exemple en étant en contact avec de la musique, des mots, des ondes et d’autres éléments. Lorsque nous réalisons que notre corps est composé majoritairement d’eau de 60 % à 90 % selon l’âge, ceci nous permet de réaliser que l’alchimie est présente dans notre structure. En transformant notre environnement, nous nous transformons non seulement de l’extérieur, mais également de l’intérieur dans les composantes les plus infimes de nos cellules et de notre ADN.
 

Un environnement d’amour

N’est-il pas vrai que tout ce qui nous entoure peut avoir une influence sur nos états et nos choix de vie ? Autant notre environnement physique que relationnel ont un impact sur nous, et la science nous le prouve maintenant ! Dans mon livre Les dix clés de l’amour, la 7e clé (Un environnement d’amour) nous permet d’être dans la conscience que par nos choix, nous avons une responsabilité. Nous récoltons ce que nous semons.

Venant du monde de l’accompagnement psychologique et enseignant la profondeur du yoga et de la pratique de la méditation, cette clé a une grande importance dans tous mes enseignements afin de développer l’environnement de ce que nous désirons créer.

En prenant conscience de notre responsabilité vis-à-vis nos créations, nous devenons des cocréateurs conscients en choisissant dans quel type d’environnement nous désirons nous nourrir et nous épanouir. Portant attention à notre présence et conscience en restant aligné dans notre vision d’une vie inspirant la paix et expirant la joie!
 

Créons le bonheur dans le quotidien

Que nous le voulions ou non, nous créons notre vie. En fait, en prenant conscience, nous réalisons que nous créons chaque jour notre propre réalité. C’est à nous de cultiver un environnement d’amour en soi, chez soi, au boulot, dans nos fréquentations et nos relations. Transformer votre environnement afin de transformer votre vie !

Je crois profondément que c’est le but de notre existence sur cette terre : être en santé et vivre dans l’état de célébration. Le bonheur de respirer, de déguster, de contempler, de créer, d’aimer et de rayonner est un droit acquis par notre naissance. Choisissez de cultiver ces états en vous au quotidien. Ressentez votre cœur et votre corps, vibrer avec des pétillements de joie, de béatitude, et visualisez votre ADN se transformer en gènes de bonheur!


Antoinette Layoun
Auteure, Yogacharya (Maître en yoga), conférencière et thérapeute psycho-spirituelle.
Fondatrice du centre Universcité Antoinette Layoun.
Livre Les dix clés de l’amour, Éditions Québec-Livres.
Tél: 450 473-7848
Courriel: info@antoinettelayoun.org
Site web: www.antoinettelayoun.org     Magazine Mieux-être.ca

Antoinette Layoun  offre des conférences et ateliers au Centre Universcité et sur demande au Québec et en Europe ainsi que des consultations individuelles ou de couple, en bureau privé, ou à distance. Elle accompagne également des groupes pour des fins de semaine de ressourcement et dans des voyages initiatiques. Communiquer avec l’Universcité Antoinette Layoun pour plus de détails.

Chronique900x100[ssba]

 

Les commentaires sont fermés.