Quelle est votre réalité? Limitative ou ouverte à la potentialité?

Quelle est votre réalité?
Limitative ou ouverte à la potentialité?

Certaines réalités sont plus faciles à discerner que d’autres. C’est le cas de celles qui sont visibles à nos yeux, telles que la nature, l’eau, le fait de se regarder dans le miroir ou d’admirer la lumière du soleil. Nous admettons par ailleurs que d’autres existent — l’air par exemple — même si nos yeux ne les perçoivent pas, car elles sont corroborées par des preuves scientifiques. D’autres réalités relèvent de l’expérience, comme le toucher, l’odorat, etc. Alors, cette dimension qui englobe ce que nous voyons, ce que nous validons par des preuves et ce qui est vécu par l’expérience est appelée réalité dans l’horizontalité. 

En même temps, ces trois niveaux définissent-ils à eux seuls
la réalité de notre vie et de notre existence?

Cette perception horizontale de la réalité nous maintient dans une vision limitative. Dans le passé, les habitants de la Terre n’étaient-ils pas convaincus que leur planète était plate? Cette vérité provient d’un regard linéaire… tout comme l’horizontalité. Et nous avons tendance à adopter une vision similaire face à nous-même, par exemple en nous définissant par des pensées telles que « Je suis fait comme ça… » ou même « Je ne peux changer ». Cette attitude régit également nos relations avec les autres et avec la vie, ce qui s’exprime notamment par des affirmations comme « Ça ne donne rien, je sais déjà ce qu’il va dire… » En fait, nous réaffirmons une réalité linéaire, comme si c’était déjà prédéfini en faisant appel à nos mémoires de perception ou à notre vécu.

Quel est l’état de votre esprit?

La majorité des personnes aspirent à une vie épanouie et heureuse. Souvent, ils cherchent des moyens pour transformer ou remplacer certains espaces de leur vie. Désirez-vous mieux ou plus de la vie? En fait, les désirs sont une projection de votre mental. Par exemple, s’il a enregistré la réalité voulant que la vie soit difficile, inconsciemment, même si vous aspirez au bonheur, cette réalité affectera la réalisation de votre désir.

De l’horizontalité à la verticalité

Nous étions conditionnés à une réalité limitative, celle de l’horizontalité. Mais en ouvrant notre esprit à une dimension plus profonde de l’être humain, nous nous ouvrons à créer une vie riche et épanouie, à donner un sens profond à notre existence. Cette autre dimension est celle de la verticalité. Alors que l’horizontalité nous confine à la surface, nous emprisonne dans une histoire et nous réduit aux excuses ainsi qu’au surplace, la verticalité demande du courage et de l’entrainement. Elle exige que nous descendions en profondeur afin d’écouter et de suivre les désirs du cœur, qui propulsent vers les hauteurs, les dimensions de la potentialité infinie.

Apprenti-potentialité

Dans les anciennes civilisations, notamment en Égypte, en Grèce et en Inde, il existait des écoles qui enseignaient la dimension de la verticalité et de la potentialité humaine présente en chacun de nous.

Ces institutions étaient parfois appelées écoles des dieux. Non pas dans le sens religieux,
mais plutôt en se référant à la divinité qui est en soi.

L’objectif était d’apporter un équilibre et une harmonie entre l’horizontalité et la verticalité. Ces enseignements mettaient en lumière l’union entre le corps, l’âme et l’esprit. Ils amenaient la personne dans sa verticalité et dans toute sa potentialité en lui confirmant qu’elle est créatrice de sa réalité!

Oserons-nous créer notre bonheur ?

Est-il possible que nous soyons les créateurs de toute notre réalité? Et si c’était vrai, choisirions-nous de fréquenter l’école des dieux? Oserions-nous aller plus en profondeur pour découvrir notre potentialité dans la verticalité en harmonie avec notre réalité quotidienne?

En d’autres termes, devenir conscient que notre regard définit non seulement notre réalité, mais qu’il est en même temps le reflet de notre esprit. En observant un verre d’eau par exemple, selon votre état d’esprit, vous allez le voir à moitié plein ou à moitié vide… Alors, quelle est la réalité? En fait, il nous revient de choisir de rester soit dans une réalité limitative de type « Oh non, je n’ai pas assez », soit dans une réalité qui génère la potentialité, puisque j’ai tout ce qu’il faut dans la vie pour créer et me réaliser. En ce sens, la réalité devient magique : « Ah… wow!, quel bonheur de disposer de tous les outils me permettant de m’épanouir! »

Exercice

Dès maintenant, dressez une liste de certaines de vos habitudes ou situations de vie qui semblent être stagnantes, contraignantes ou limitantes.

  • Identifiez les peurs, la culpabilité ou le jugement pour chacune de ces habitudes ou situations.
  • Maintenant, imaginez libérer les peurs, la culpabilité ou le jugement… quel regard poseriez-vous sur vous et vos situations?
  • Quelles seraient les possibilités qui vous permettraient d’être libre et dans votre potentialité?
  • Comment vous sentiriez-vous si ces possibilités étaient déjà réalisées?
  • Décrivez cette nouvelle réalité, votre attitude, vos états et vos actions.
  • Rendez grâce avec la foi qu’il en est ainsi!

Alors, que choisissez-vous maintenant?


Antoinette AuteureAntoinette Layoun Conférencière, auteure du best-seller Les dix clés de l’amour et fondatrice de l’Universcité Antoinette Layoun. Créatrice de l’approche Architecture Humaine (AAH) et la communication C.O.E.U.R., thérapeute spécialisée, yogacharya (maître en yoga) et Lauréate Prix du Public pour la Paix. Formatrice certifiée de l’institut HeartMath®. Elle anime plusieurs cours, ateliers ainsi que les Retraites Shanti et voyages: découvertes et mieux-être.

Partager avec vos amis...
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Les commentaires sont fermés.