Sur les pas du héros en soi

 

Sur les pas du héros en soi

Paru dans la revue Mieux-Être, no. 81, juin 2016

Quand je pense ou je dis le mot « héros », ce qui me vient instantanément en tête est des images de mes lectures de légendes quand j’étais enfant. Je dois avouer que je retrouvais tout un monde magique et féérique dans mes livres qui me permettait de pénétrer dans une réalité où tout était possible. Juste de vous écrire ces mots, il y a cette mémoire de bien-être imprégnée en moi. Je la ressens si profondément, le corps et l’esprit se rappellent! J’adorais découvrir le monde magique avec des personnages comme Merlin l’enchanteur, les bonnes fées, les anges et les archanges.

J’ai vécu également d’autres moments magiques avec mon grand-père paternel qui était prêtre. Quand il prenait son livre d’histoires des saints et saintes, je pouvais l’écouter pendant des heures. J’étais fascinée et touchée par la capacité de l’être humain qui avait la foi. Ces moments si précieux ont également été marquants pour moi. Croire que le miracle est un acte de foi!

Avec mon grand-père maternel, j’ai découvert le monde magique de l’esprit. Chamane et communicateur avec le monde subtil, j’ai vu des personnes venir de très loin et même d’autres pays pour le rencontrer et avoir son avis. Des situations et des histoires impressionnantes me montraient le chemin de notre grande potentialité, des espaces non explorés de nos capacités et de notre pouvoir. Cette fois, ce n’était pas dans les livres, mais bien près de moi… Mon grand-père que j’adorais tant était tout un héros à mes yeux! Ces douces mémoires sont également imprégnées en moi.

Parfois… notre monde bascule

Plus tard dans ma jeunesse, en rencontrant l’horreur dans une guerre civile, en me promenant avec des mitraillettes et des bombes, je me sentais loin de ces histoires de héros. Mon monde était celui d’un film d’horreur. Dans le désarroi et la peur, je cherchais à protéger les miens et à contribuer. À l’âge de 12 ans, je suis devenue une enfant soldat. Ce qui a été le plus marquant a été de voir mon frère se faire tirer et tomber devant mes yeux. En quittant ce monde de guerre, arrivée dans un monde de paix, mon pays d’adoption, le Canada, j’ai cru que tout était parfait!

Hélas, jeune adulte, mon monde a basculé d’une autre façon. Mon amoureux s’est noyé et j’étais là. J’ai voulu le sauver, mais je n’y pus rien. Je ne pouvais pas sauver les personnes qui m’entouraient, ni mon frère durant la guerre, et maintenant lui… quelle tragédie! Je me sentais en morceaux et je ne savais pas comment ramasser ce qui restait de moi. Dans mon innocence, en quittant la guerre, j’ai cru que l’horreur serait terminée. J’ai vécu cet épisode comme une grande trahison de la vie. Dans la survie, nous développons des moyens conscients et inconscients pour continuer. J’avais le choix de m’écraser devant ma peine qui semblait être infinie ou de continuer pour trouver un sens à tout cela.

Mon espoir dans la vie a été grand. Je me suis même mariée dans une prison, une chambre de stockage était le décor, avec un prêtre et un gardien de prison pour témoin. J’avais une nouvelle quête, supporter l’homme qui est devenu plus tard le père de mes enfants. J’ai troqué le rêve de mettre une robe de mariée comme dans un conte de fées, pour un moment qui me permettait de m’accrocher à la vie. L’espoir a été criant… je ne perdrais pas celui-là, je me suis dit! Je peux le sauver, je me suis juré que je le ferais. Les barreaux ne m’arrêteront pas… je suis une guerrière! En fait, je ne savais pas que je me sauvais également de mon désespoir… Je ne savais pas que je mettais mes mémoires souffrantes dans des tiroirs bien cachés et je les fermais à clé. De cette façon, j’étais moi-même dans une prison!

La quête du sens

Suite à d’autres expériences qui m’ont bousculée, une brique après l’autre, j’ai eu besoin de trouver des réponses. J’ai dû ouvrir mes tiroirs… Ce ne fut pas facile de trouver la clé, car elle aussi, je l’avais bien cachée! C’est la maternité qui m’a propulsé à aller regarder plus loin en moi, car je ne voulais pas donner à mes enfants ce que je portais. La maternité a été, dans un sens, une expérience d’éveil. Je me suis vue dans la fuite, cette fuite inconsciente dans la course des avoirs et de la performance… La survie dans le personnage pour fuir le désespoir!

En allant rencontrer ces mémoires si souffrantes, j’avais peur de me noyer dans une mer de tristesse et de détresse. C’est en libérant ces mémoires refoulées que j’ai eu le plus grand cadeau. J’ai pu aller rencontrer la magie qui était aussi cachée en dessous de ces débris que je fuyais. Dans ma quête de compréhension de l’être humain et de la vie, j’ai réalisé que tout a un sens. Notre histoire de vie est remplie d’empreintes, parfois magiques et agréables, et d’autres, souffrantes et écrasantes. J’ai aussi découvert que nous avons la capacité de tracer le sens de notre vie, nous pouvons en être impuissant et victime, comme on peut, par la quête de sens, récupérer le héros en soi et tracer nos pas avec une attitude insufflant la sagesse et la foi. La foi en nous et la foi dans la vie est une grande richesse qui propulse vers l’avant… un monde toujours meilleur nous créerons!

Tracer vos pas

Je me sens si bénie que la vie m’ait amené à récupérer mon histoire de vie et pouvoir vous offrir, à travers cet article et mes activités professionnelles, des opportunités pour faire de votre vie une légende personnelle. Voilà ce que je vous propose; prendre le temps et faire une réflexion.

  • Prenez un moment et écrivez, sans censure, tous les événements marquants de votre vie. Agréables ou désagréables.
  • Regardez par la suite votre parcours de vie avec un regard d’accueil. Une partie de vous qui est capable de vous voir avec amour, compassion et reconnaissance.
  • Donnez un sens à vos situations… Car il y a vraiment un sens.

Dans mon cas, par exemple, le fait d’avoir été un enfant soldat m’a amenée aujourd’hui à être une ambassadrice de paix et lauréate du Prix Public pour la Paix. Le fait que j’aie rencontré l’horreur et la terreur dans le manque d’amour m’a amené à écrire mon livre Les dix clés de l’amour. Ma grande souffrance et mon désarroi m’ont amenée à être consciente de ce que je veux léguer à mes fils en tant que mère. Comme vous voyez, nos expériences peuvent nous apporter de grandes forces et nous insuffler la sagesse du cœur.

Permettez-vous de regarder les étapes de votre vie avec les yeux du cœur. Découvrez le sens! En dessous de certaines difficultés, tragédies et souffrances, nous découvrons parfois qu’elles étaient en fait des cadeaux mal emballés. À travers ce sens, vous tracez vos pas avec toute cette conscience, cette présence et avec clarté de tout ce que vous êtes, vous devenez le héros de votre vie!

Les qualités d’un héros

  • Développer la capacité de se regarder : cette qualité implique de se voir dans certaines parties de soi qui sont imparfaites, en manque ou dérangeantes. Le héros en soi se responsabilise de ses états et s’occupe de lui-même dans la conscience de sa réalité.
  • S’accueillir dans sa lumière : en apprivoisant sa profondeur, le héros en soi réalise que c’est dans le fond de l’ombre qu’il découvre sa lumière. Même dans ses espaces les plus sombres, en les accueillant, il a comme mission la quête de sa lumière!
  • Ouvrir son cœur : face à la peur et à la souffrance, le cœur a tendance à réagir dans la survie et la défensive. En se regardant, en s’accueillant dans sa lumière, le héros en soi ouvre son cœur avec compassion face à lui-même et face aux situations.
  • Se libérer de l’emprise de trouver un coupable : Avec l’ouverture de son cœur, par l’accueil de ses souffrances et la compassion, le héros en soi libère l’attitude de la victime et chemine vers sa réalisation dans la pleine conscience de sa réalité intérieure et extérieure.
  • Le courage d’avancer vers l’avant : même si parfois il rencontre des obstacles, le héros en soi reconnait que c’est un moyen pour mieux apprendre à se lever, se mettre debout et marcher vers l’avant avec dignité.
  • Transformer les inconforts en trésors : la vie est un terrain fertile pour développer nos capacités. Et parfois, le fumier nous sert comme fertilisant. Le héros en soi reconnait que certaines situations nous offrent des opportunités, des fertilisants, afin de transformer les inconforts en trésors.
  • Propager la bonne nouvelle : notre expression porte le pouvoir de création. Le héros en soi devient non seulement le gardien de ses pensées, mais il choisit ses mots et son attitude avec sagesse et amour… Avec sa lumière, il propage la bonne nouvelle!

Marcher sur le chemin et tracer vos pas!

Je rêve d’un monde où la paix, l’amour, l’harmonie et la joie sont notre réalité quotidienne. Je rêve d’un monde où la célébration est un cadeau à offrir à soi et à l’autre. Nous avons tous comme mission d’être le Héros de notre vie!

Dans mon œuvre, depuis presque 20 ans, j’ai le privilège d’inspirer d’autres personnes et de voir les miracles du héros en soi se manifester en chacun au travers de moyens uniques que j’ai développés. Je les accompagne sur ce chemin, autant par les conférences-ateliers « Crée ta vie, manifeste tes rêves », le cours « Connais-toi, réalise-toi dans ta vie et tes relations », les ateliers « Le livre de vie », le programme en ligne « L’alchimie de l’amour », ainsi que les voyages initiatiques, tels que le prochain voyage, la France initiatique avec la thématique « Sur les pas du héros en Soi ».

Choisir de vivre une vie remplie de magie tout en assumant notre vécu et notre histoire nous revient de droit de naissance. Dans la conscience et l’amour de soi, nous arrivons à manifester la multitude de potentialités de création pour une vie riche et heureuse.

Offrez-vous cette possibilité de rayonner pleinement dans tout ce que vous êtes et reconnaissez le héros qui sommeille en vous!


Antoinette Layoun
Auteure, Yogacharya (Maître en yoga), conférencière et thérapeute psycho-spirituelle. Fondatrice du centre Universcité Antoinette Layoun.
Livre Les dix clés de l’amour, Éditions Québec-Livres.
Tél: 450 473-7848

Courriel: info@antoinettelayoun.org
Site web: www.antoinettelayoun.org     Magazine Mieux-être.ca

Antoinette Layoun  offre des conférences et ateliers au Centre Universcité et sur demande au Québec et en Europe ainsi que des consultations individuelles ou de couple, en bureau privé, ou à distance. Elle accompagne également des groupes pour des fins de semaine de ressourcement et dans des voyages initiatiques. Communiquer avec l’Universcité Antoinette Layoun pour plus de détails.

Chronique900x100

Les commentaires sont fermés.