La paix ou la lourdeur?

La paix ou la lourdeur?

Dans mon livre Les dix clés de l’amour, la 8e clé est « Se libérer de la lourdeur ». En portant un fardeau, il est difficile de contacter la joie, le bonheur et d’être dans l’ouverture du cœur.

la-paix-ou-lourdeur

La lourdeur est provoquée par les pensées et les émotions. Elle nous accable et nuit à notre santé. En plus, elle affecte les autres parce qu’elle dégage une énergie qui perturbe notre environnement. Par exemple, il peut arriver d’entrer dans un lieu et de s’y sentir mal, ou même d’être en présence d’une personne et de se sentir envahi d’un malaise inexplicable. Sans en être conscient, nous transmettons ainsi à notre entourage nos états intérieurs.

Se libérer de « vouloir avoir raison »

Nous entretenons inconsciemment la souffrance et la lourdeur dans nos liens avec les autres. Chercher à avoir raison n’est pas une source de liberté ni de bonheur ! Cette attitude entretient la loi du plus fort pour avoir un gagnant et un perdant.

Se libérer de la victime

Se dégager du sentiment de subir, de ne pas avoir le choix et d’être la victime nous permet de déposer un manteau de lourdeur et de souffrances. C’est être sur le chemin de légèreté et de la santé.

Se libérer du drame dans notre histoire de vie

Nous avons tous une histoire de vie. En prenant soin de nos souffrances, ceci nous permet de faire une boucle d’Amour sur le passé et libérer toutes les personnes et les situations concernées.

Choisir la responsabilité

C’est donc la responsabilité de chacun de guérir sa propre lourdeur et ainsi de protéger ceux qui les entourent. En étant conscient que la lourdeur est un état de disharmonie, un espace de non-amour, par notre intention et notre volonté, nous cessons de transmettre cette pollution aux autres. Nous développons l’aptitude de jeter un regard d’amour sur nos états afin d’identifier la source du déséquilibre en nous pour ensuite libérer la lourdeur et installer la santé.

Chronique900x100

Partager avec vos amis...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Les commentaires sont fermés.