Enlevons nos voiles


Enlevons le voile intégral et invisible
Femmes debout, femmes d’honneur

En tant que femme, ancienne enfant soldat et aujourd’hui ambassadrice de paix, je crois qu’il faut jeter un regard sur la condition féminine, autant ici qu’ailleurs. Comment se fait qu’il y ait tant de femmes voilées de nos jours? Quel est le jeu de pouvoir qui se cache derrière de cette situation dégradante? Cette radicalisation n’est-elle pas une forme de guerre? Ceci ne parle-t-il pas d’un état général de notre humanité? Pourquoi fermons-nous les yeux et en plus, nous utilisons ‘la charte de la liberté de la personne’ pour justifier une situation brutale commise contre la femme et toute l’humanité, confirmant l’ignorance et l’inconscience?

À travers l’histoire de notre humanité nous avons vu naître des guerres de terreur, chaudes et froides. Prendre du pouvoir est devenu un symbole de réussite avec la loi du plus fort! Avons-nous réellement évolués depuis l’âge de pierre?

La femme et son voile

Je crois que nous devons dénoncer toute forme de voile intégrale ou invisible comme une atteinte à l’intégrité non seulement à la femme mais également à notre humanité. Le voile ne prend pas uniquement la forme du «niqab» apparent. Nos femmes d’ici et d’ailleurs, sont-elles vraiment libres et sans voile? Certains vont dire que nous sommes des femmes libres. Pour ma part, je crois que nous avons encore un long chemin à parcourir afin d’affirmer que nous sommes réellement libres! N’est-il pas vrai que nous portons tous une forme de voile? Le voile du paraître, le voile de l’image, le voile de la lutte, le voile de la femme parfaite, le voile de la honte, le voile du personnage, et le plus dévastateur, le voile du culte du corps?

Le voile invisible du pouvoir, victime et bourreau

Est-il nécessaire de déclarer la guerre pour exister et être libre? La distorsion dans la lutte de pouvoir touche aussi les femmes. Pour ma part, enfant soldat, mon surnom était «feu de l’enfer». Je me promenais avec des bombes et des mitraillettes avec «le voile» d’avoir une place et d’être libre. Quand nous regardons, il est triste de voir que, tout comme moi avec mes mitraillettes, la femme a été conditionnée à prendre ce chemin de la lutte du pouvoir anéantissant le féminin en soi.

 Le voile invisible du culte de l’image, féminin sacré et femme-objet

En regardant un autre aspect de notre réalité de la condition féminine dans les pays modernisés, il faut dénoncer une autre forme de «niqab» invisible. Les statistiques montrent que 3 femmes sur 4 désirent perdre du poids et que 67% des jeunes filles avant l’âge de 18 ans veulent un corps plus mince. Le culte du paraitre, la «beauté» et la jeunesse éternelle; n’est-il pas un voile? Le «niqab» du culte de l’image du corps est si dévastateur que même les femmes sont en compétition entre elles pour être la femme la plus « sexy », la plus désirable? Et que dire de l’hypersexualisation de nos jeunes filles? Où est l’appel à la réalisation de soi, pour être pleinement dans sa potentialité et dans son rayonnement?

Réalisons-nous ce que nous entretenons? Nous crions à l’injustice d’être femme-objet et nous participons à ce crime anéantissant le féminin sacré. Arrêtons de faire semblant et reconnaissons que nous portons nous aussi des voiles invisibles: un dans la lutte du pouvoir et un autre dans le paraitre et le culte du corps. En fait, nous devrons reconnaitre également que notre valeur en tant que femme est définie parce que nous nous laissons nous définir.

Le féminin dans son rayonnement

Enlevons le voile intégral et invisible! En tant que femme et mère, je désire vivre dans une société libre, avec l’image de la femme d’honneur, celle qui s’accueille dans sa puissance et sa profondeur. Celle qui porte la vie, qui donne la vie. Nous sommes les porteuses d’humanité et soyons dans le rayonnement de la beauté féminine. Afin d’avoir un impact sur les nouvelles générations, il faut se mettre debout et être des ambassadrices de paix! Au lieu d’accuser le monde extérieur, il est temps d’exister et de prendre sa place, d’enlever le voile et d’être femme dans sa féminité, sans lutte ni paraitre. Femme debout et femme d’honneur!

L’auteure Antoinette Layoun

Conférencière et ambassadrice mondiale de paix, Antoinette est la fondatrice du Centre Universcité Antoinette Layoun. Thérapeute, chroniqueuse et auteure du bestseller, Les dix clés de l’amour. Animatrice de plusieurs cours et ateliers depuis plus de 18 ans. Yogacharya (maître en yoga) elle enseigne le Yoga Chi, méditation et mouvement thérapeutique par le corps, Nerijams (du sanskrit : danser et se libérer). Elle accompagne également des groupes dans des voyages initiatiques.

Antoinette a déjà été interviewée par Paul Arcand, Jean-Luc Mongrain, France Castel, et autres.
SITE INTERNET: http://www.antoinettelayoun.org/  450 473-7848

Mains et mala72dpi

De l’enfant soldat à ambassadrice de paix


Résumé de l’histoire de bascule de Swami Shantiananda 

 Ma quête d’Amour et de liberté d’être vient de mon histoire de vie. J’ai vécu dans une guerre civile et comme enfant soldat, j’ai connu l’impact de la guerre sur les êtres humains. Par choix, à l’âge de 13 ans, j’ai eu un entraînement militaire. Voir la destruction, l’horreur et la souffrance m’ont beaucoup touchée. Placée trop jeune devant la mort, j’ai finalement rencontré la VIE!

Au début, j’ai voulu changer le monde jusqu’au jour où j’ai compris que nous avons tous des guerres intérieures et relationnelles à guérir et que le changement devait commencer par soi-même. Le cadeau de la maternité m’a éveillé à un autre niveau de conscience! J’ai réalisé l’importance de libérer toutes empreintes de guerre car je ne voulais pas les transmettre à mes enfants. Avec courage et humilité, j’ai choisi d’être une guerrière d’amour et de transformer chaque état de guerre en paix. J’ai découvert l’art de la transmutation émotionnelle qui m’a amené à développer une approche dans l’union : âme, corps et esprit. Aujourd’hui j’accompagne les autres à reconnaître leurs guerres intérieures ou les conflits qu’ils entretiennent inconsciemment avec eux-mêmes et les autres, afin de les guérir et de les transformer.

Partager avec vos amis...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Les commentaires sont fermés.