Archives pour mai, 2018

Lâcher prise… et la vie!

Lâcher prise… et la vie!

Nous avons notre agenda et la vie a parfois, sans dire souvent, un autre agenda pour nous. C’est vrai que nous sommes maîtres de notre destinée. En même temps, être «maître de soi», de notre vie et de notre destinée, ne veut pas nécessairement dire que nous avons le contrôle sur l’extérieur et les situations, mais la maîtrise est plutôt en lien avec comment nous vivons et nous agissons dans les situations.

Lire la suite →

Renaitre à soi – Bonheur et relations (Partie 4)

Renaitre à soi – Bonheur et relations (Partie 4)

Est-il possible que nos perceptions de la souffrance soient aussi un apprentissage ?
Sommes-nous influencés à souffrir ou non, dépendamment de notre éducation ou de nos modèles?

Parfois, nous avons l’impression, voire même la certitude, que notre état d’être dépend de ce qui se passe à l’extérieur. Par notre éducation, nous avons appris que notre entourage et les personnes que nous croisons sont souvent les responsables de ce qui nous arrive et de ce que nous vivons.

Est-il possible que nous ayons été mal éduqués ou mal informés?
Est-il possible que nous ayons perdu des années à regarder à la mauvaise place?

Je me suis longtemps questionnée sur ce sujet et j’arrive à croire qu’une grande partie de nos souffrances dépendent de nos perceptions.

Lire la suite →

Bonheur et relations (Partie 3) Faites l’amour à vos émotions

 

Bonheur et relations (Partie 3)
Faites l’amour à vos émotions

Rencontrer nos émotions peut amener parfois une très grande résistance intérieure intense, particulièrement quand elles sont inconfortables. Aller à la rencontre de certaines parties de soi est confrontant et épeurant. Nous avons développé des mécanismes de défense comme la fuite, le jugement, la fermeture, le déni, etc.

Lire la suite →

Guérir l’ennemi intérieur (Partie 2)

 

Bonheur et relations pour les nuls (partie 2)
Guérir l’ennemi intérieur

La quête du bonheur est essentielle pour tout être humain. Même en comblant nos besoins avec l’impression de «tout avoir», il reste un fond d’insatisfaction et nous continuons notre quête du bonheur. Pourquoi? Dans la dernière chronique, nous avons vu que nous sommes pris dans le premier niveau qui est en lien avec les besoins de survie et nous ne réalisons pas que le bonheur se trouve à différents niveaux.

Lire la suite →